jeudi 18 juillet 2024
AccueilLES ACTUSRégionAlsace - José Jung : « Je vais donner le meilleur de...

Alsace – José Jung : « Je vais donner le meilleur de moi-même »

À la retraite depuis 2017 après une carrière de près de 40 ans et de longues années au plus haut niveau, José Jung va reprendre du service. Du 6 au 14 juillet, il participera au Championnat du monde de tennis de table vétéran à Rome, en compagnie de son ami de toujours Christian Guerder, licencié au CSCSN Schirrhein-Schirrhoffen, et de son frère Olivier, en club à Schiltigheim. Nous l’avons rencontré avant son départ.

Vous avez décidé de prendre votre retraite en 2017. Pourquoi ce retour soudain ?

José Jung : J’étais à la retraite, certes, mais je n’étais pas sans rien faire. Après avoir arrêté le tennis de table, j’ai testé le padel, qui m’a bien plu. Malheureusement, juste après le premier confinement, j’ai été touché par une première capsulite à l’épaule gauche, puis une seconde, plus récemment. En pleine convalescence, mon ami Christian Guerder m’a poussé à participer au Championnat du monde vétéran. Il a fini par me convaincre et je me suis inscrit sur un coup de tête : c’était une proposition difficile à refuser ! Nous nous sommes alors associés à mon frère, Olivier, pour former une équipe.

Vous me parlez de blessure. Qu’en est-il de votre préparation pour cette échéance ?

José Jung : Elle a pris du retard. J’avais repris en janvier, mais la capsulite à l’épaule droite a tout interrompu. J’ai fait des infiltrations, de la cryothérapie, de l’ostéopathie, du kiné… mais la douleur est là. Je vais donner le meilleur de moi-même. Habituellement, je vais à une compétition pour gagner, mais là j’irai à Rome pour participer. J’ai pris de l’âge.
Je vois qu’au niveau des réflexes, de la vitesse et du jeu de jambes, j’ai bien perdu. Je commets des fautes que je n’aurais jamais faites par le passé.

Ce tournoi regroupe près de 6 000 participants. Vous savez à quoi vous attendre ?

José Jung : C’est le plus grand jamais organisé, pour l’instant. Rien que pour ça, ça vaut le coup de se déplacer. Tout le monde peut s’y inscrire, les licences ne sont pas obligatoires. Les profils d’adversaires seront divers. Je sais que plusieurs anciens pongistes de haut niveau seront de la fête, comme le Suédois Mikael Appelgren, qui a été champion du monde. Je participerai aux tableaux simple et double. La compétition sera étalée sur toute la semaine, nous laissant aussi quelques jours de repos, pour se poser ou pour aller visiter la ville. Je vais prier au Vatican pour aller le plus loin possible ! (rires)

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES