lundi 24 juin 2024
AccueilCHRONIQUES#On Ruffet le matchL’info, elle a changé

L’info, elle a changé

Ah le digital ! On met un peu tout et n’importe quoi dans ce fourre-tout du numérique. Articles, vidéos, photos, podcasts, vlog, blog, grog, smog, blob, Bob l’éponge ! Il n’y a pas si longtemps, on avait les journaux (beaucoup), la radio et la TV (quelques-unes). Aujourd’hui, les webradios se comptent par milliers, on zappe à l’infini pour ne rien trouver et se rabattre de plus en plus sur les services de streaming (mais si, Netflix, Prime et tout ça !), et si l’on oublie de lire les journaux, vous allez me dire que ce n’est pas grave, puisqu’on a des applications, l’info se trouve partout ! Et sans reparler une énième fois de la vérification de l’info, de la confiance que l’on peut accorder aux médias dits traditionnels contre certaines forces émergentes, il y a quand même un phénomène à souligner : on peut se faire tout seul.

Hugo Travers, alias HugoDécrypte, a ainsi pu interroger Emmanuel Macron, à 26 ans, sans carte de presse et sans jamais avoir travaillé dans aucune rédaction. Il l’avait déjà interrogé en 2019. A-t-il été impressionné ou condescendant envers le président de la République ? Non. Il a même été plutôt bon, ne lâchant pas sur certains sujets. Est-ce que ça en fait un bon journaliste ? Pas sûr pour autant.

Une différence de taille

C’est d’ailleurs un sujet à soulever, et je vous demande d’être attentifs, pour arrêter de mettre tous les œufs entre le lard et les torchons. Être journaliste, c’est être sur le terrain, et faire remonter une information vérifiée et avérée. Ce que vos journalistes locaux font très bien, ici à Maxi Flash par exemple, comme chez nos amis des DNA ou de Top Music. Ensuite, dans les médias, en général, il y a des éditorialistes ou autres chroniqueurs ou « consultants », qui sont là pour donner leur avis, souvent tranché pour générer du buzz et du clic, et dont la parole ne vaut que par la personne qui la donne. La bonne info, c’est votre capacité à « penser juste ». À vous faire votre opinion.

En accord avec qui vous êtes, votre éducation, votre passé, vos aspirations. Comme vous ne confieriez pas votre enfant au premier venu, ne confiez pas votre cerveau à des comptes, avatars et autres profils dont vous ne connaissez rien.

 

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES