jeudi 25 avril 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarMolsheim - Après Colmar, José Guerra retrouve un banc

Molsheim – Après Colmar, José Guerra retrouve un banc

L’ancien joueur du Racing et coach de Colmar José Guerra a rejoint l’Entente Sportive Molsheim-Ernolsheim (ESME) qui évolue en Régional 1. Toujours aussi passionné de football, il est manager général et entraîneur de l’ESME. Une nouvelle aventure.

Pour vous, la page du SR Colmar est tournée. Pourquoi avoir choisi l’ESME, parmi d’autres propositions ?

José Guerra : Colmar restera un bon souvenir, même si les 6 derniers mois ont été plus compliqués, le club est passé de N2 à R2. Dans la vie, j’ai besoin de sentir qu’il peut se passer quelque chose. Je suis un homme de projet. J’avais une vision extérieure du club de Molsheim qui m’a donné envie d’y aller et de m’appuyer sur cette puissance qu’est la formation. Mais pour moi, elle doit avoir un sens. Il faut qu’il y ait un aboutissement, une post-formation. En arrivant, je devais pouvoir m’appuyer là-dessus, mais le club a perdu un grand nombre d’éducateurs, des U16 aux séniors. De mon côté, cet ensemble a été difficile à guider au début, mais nous avons tout de même réussi à démarrer la saison avec des personnes à tous les postes. C’était compliqué et ça le reste encore un peu. Je n’imaginais pas que ça allait être un chantier aussi compliqué.

En plus de devenir manager général du club, vous avez aussi pris la tête de l’équipe fanion, en tant que coach. Comment ont bougé les choses depuis votre arrivée ?

Ce n’était pas prévu à la base. Malheureusement, l’équipe fanion n’a pas été épargnée par les désistements. J’ai souhaité accompagner Edson Siasia dans la démarche, je l’ai d’ailleurs connu à Schiltigheim par le passé. À l’intersaison, notre recrutement a été raisonnable, faute de moyens. Des joueurs nous ont rejoints pour le projet sportif, et non l’aspect financier. Cependant, entre le moment où nous avons commencé à travailler ensemble et aujourd’hui, ce n’est plus la même équipe. Les garçons ont progressé dans plusieurs domaines. Nous sommes plutôt contents d’eux. Le championnat ne fait que commencer et nous sommes très loin de savoir dans quelle direction nous allons.

Quel est le projet du club ?

L’accession en N3 est un projet à moyen terme. Aujourd’hui, il faut encore réussir à consolider cette place en R1. Notre division est très compliquée. Je pense que les cinq meilleures équipes de notre groupe valent largement les cinq moins bonnes de N3. Elle est peut-être difficile, mais aussi très intéressante. Nous nous attendons à des confrontations de haut niveau. Aujourd’hui, il y a tellement de chantiers dans le club qu’il faut réussir à prendre les choses les unes après les autres. En R1, je considère que mes joueurs sont déjà des joueurs de haut niveau. Mais nous n’avons pas encore tout ce qu’il faut.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES