dimanche 19 mai 2024
AccueilÀ la uneAlsace - Antonin Von Banck, un étudiant aux multiples visages

Alsace – Antonin Von Banck, un étudiant aux multiples visages

Antonin Von Bank, 18 ans, est le fils d’une basketteuse qui a joué en pro B et en équipe de France cadette et d’un basketteur qui a évolué notamment à Eguisheim, Colmar et Kaysersberg. Il mène aujourd’hui un double projet : sportif de haut niveau dans le Handball (il est licencié à Strasbourg) et étudiant. Sans parler de toutes les autres activités qui complètent son quotidien depuis son plus jeune âge.

Comment a commencé votre aventure dans le sport ?

À 5 ans, au club d’Horbourg-Wihr. J’ai opté pour le hand car il n’y avait pas de section basket. J’ai tout de suite eu des facilités. À 13 ans je suis parti jouer à Colmar, au meilleur niveau régional. En même temps, j’ai commencé le chant, puis la trompette. Depuis cette période j’ai toujours mené plusieurs projets en même temps.

Ce qui ne vous a pas empêché de progresser rapidement dans le handball ?

C’est vrai, à 13 ans j’ai été détecté par le comité départemental et j’ai rapidement été désigné capitaine de l’équipe. J’ai été régulièrement retenu dans les sélections de ma classe d’âge et j’ai joué des compétitions de bons niveaux. Je suis entré au pôle régional.
C’est un grand souvenir j’ai appris la nouvelle alors que j’étais tranquille dans une gravière avec ma mère et ma sœur. J’ai crié de joie. C’était une très belle période, tout était quasi parfait : progression sportive, plaisir du chant et de la musique.

Mais vous avez continué toutes vos activités ? Malgré le projet sportif ?

La poursuite du chant et de la musique n’a jamais été un frein, au contraire, cela m’a permis de développer les valeurs humaines, la vie en société, le respect, la concentration.

Mais le pôle régional a été un échec ?

À l’issue de l’année scolaire 2019-2020, je n’ai pas été conservé. C’était très difficile à vivre, car j’étais dans les derniers joueurs écartés, mais le fait d’avoir beaucoup d’autres centres d’intérêt m’a permis de relativiser et puis j’ai un très bon entourage, amical et familial. Maintenant, mon objectif est de réussir dans le domaine scientifique, j’aimerais devenir chercheur et je me suis lancé un nouveau défi, je suis réserviste dans la gendarmerie, je souhaite servir mon pays et découvrir une nouvelle forme de rigueur.

Et le hand dans tout ça ?

J’ai resigné à Strasbourg. J’ai eu des opportunités, mais Strasbourg est le projet qui correspond le mieux à mon mode de fonctionnement. Le but est de trouver un équilibre, ne pas négliger mes études et poursuivre mon rêve de jouer au hand en professionnel, mais en faisant très attention aux valeurs de respect, d’engagement, de travail. Je veux continuer à vivre toutes mes passions, sans négliger mon avenir sportif et professionnel.

Emmanuel Fritz

 

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES