dimanche 19 mai 2024
AccueilLES ACTUSAutour de MunsterLabaroche - Une Ferme à La Bassette, le portrait d’un rêve

Labaroche – Une Ferme à La Bassette, le portrait d’un rêve

Nicolas et Marianne Huard ont ouvert leur ferme sur les hauteurs de la commune en 2016. Passionnés par les animaux, le couple s’est lancé le défi d’en vivre. Ils produisent de la laine Mohair et proposent des activités pédagogiques.

L’activité majeure de la ferme est la production de laine Mohair grâce à leurs chèvres Angora, le couple de dirigent la ferme possède 70 chèvres et espère arriver à 150 prochainement, grâce à l’association des sœurs de Marianne. Une des tâches les plus importantes pour leur production est la tonte des chèvres qu’ils réalisent deux fois par an, ce qui permet de favoriser la qualité de la laine Mohair. Leur affiliation à une coopérative agricole leur permet d’augmenter la qualité et la quantité de laine Mohair grâce au principe de mutualisation entre les producteurs. La ferme est aussi engagée dans d’autres productions à plus petite échelle : c’est le cas des œufs et du jus de pomme vendus dans leur boutique, mais aussi lors des évènements culturels régionaux : « Les marchés de Noël représentent un tiers de notre chiffre d’affaires annuel », affirme Nicolas Huard.

Un lieu où cohabitent les animaux. / ©Dr

La pédagogie s’installe à la ferme

La ferme propose des visites pédagogiques, destinées aussi bien à des familles qu’à des groupes et diverses animations pour les visiteurs : le tissage, le nourrissage des bêtes et des jeux sur les animaux. Nicolas possède une véritable appétence pour la transmission : « J’ai voulu, à un moment, être prof. Le côté pédagogique de notre ferme me paraissait important », précise-t-il. D’autre part, les visiteurs ont la chance de pouvoir observer la belle diversité d’animaux, des cochons, des vaches, des poules, des chèvres, des canards ou des chevaux. Ici, l’élevage des animaux est réalisé dans le plus grand respect de la faune : « Ce n’est pas un zoo, les animaux sont en totale liberté », conclut Nicolas Huard.

Clément Spitz

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES