jeudi 29 février 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarTurckheim - Serge Ginglinger n’en fait qu’une tournée

Turckheim – Serge Ginglinger n’en fait qu’une tournée

Passionné par le tournage d’art sur bois, Serge Ginglinger a décidé d’en faire son métier en 2018. À la tête de l’entreprise « C’est ma tournée », il fabrique tous types d’objets, aussi bien pratiques qu’artistiques.

Avant de faire de sa passion son métier, Serge était barman pendant plus de vingt ans dans un pub strasbourgeois :

« En 2016, j’ai laissé cette vie derrière moi et j’ai cherché à intégrer l’école Escoulen, renommée dans le milieu du tournage d’art sur bois. Je m’y suis formé pendant six mois, pour apprendre de nouvelles techniques et développer mon style », raconte l’artiste. À l’issue de sa formation, Serge Ginglinger a intégré l’AFTAB, l’association nationale des tourneurs d’art sur bois, une première étape vers sa professionnalisation : « J’ai fondé l’entreprise C’est ma tournée en 2018. Dans son nom, j’ai volontairement fait un clin d’œil à ma vie professionnelle passée et à mon art ».

Il y a un an, il a quitté son atelier strasbourgeois pour s’installer à Turckheim, auprès de son père : « Mon atelier est dans son garage, je l’aménage encore », explique-t-il.

Serge Ginglinger, en action. / ©Simon Woolf

L’art de la finesse

Pour son art, Serge utilise du bois et une machine appelée « tour à bois » : « Une fois la pièce placée sur le tour en action, je la sculpte avec différents outils. Les gestes de taille ont toute leur importance. J’aime beaucoup travailler en finesse, en recherchant les courbes. J’ai attrapé ce virus en côtoyant Yann Marot, un tourneur sur bois qui était un de mes formateurs à l’école Escoulen ».

Si les premiers tourneurs d’art sur bois fabriquaient des balustres pour escaliers et des pieds de tables ou de chaises, Serge privilégie des objets mêlants artistique et praticité comme des saladiers, des poivriers et même des vases. Étant le seul tourneur d’art sur bois professionnel rattaché à l’AFTAB dans le Grand Est, l’artiste alsacien donne beaucoup de son temps pour transmettre son art : « C’est un métier de niche que j’essaie de transmettre au maximum », conclut Serge Ginglinger.

Expositions et informations sur
www.facebook.com/sergetourneurdartsurbois

L’info en plus

L’école Escoulen, fondée en 2012, est une des seules écoles de tournage d’art sur bois en France. Elle a pour vocation de promouvoir cet artisanat par la formation, courte ou longue, pour particuliers ou professionnels.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES