vendredi 24 mai 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceL’écrivain Pierre Kretz décroche le Hebelpreis

L’écrivain Pierre Kretz décroche le Hebelpreis

L’auteur alsacien de Sainte-Marie-aux-Mines vient d’être récompensé du prestigieux prix littéraire allemand, qui salue ses pièces de théâtre, romans et essais. Il lui sera remis par le ministre de la Culture du Bade-Wurtemberg, le 10 mai.

Passée la surprise de sa nomination, Pierre Kretz a deviné qu’il était le lauréat du Hebelpreis lorsque « le Land du Bade-Wurtemberg a demandé des photos sans pouvoir dire pourquoi ». Britta Benert, professeur de littérature comparée à Strasbourg, a proposé son nom, aux côtés d’une dizaine d’autres auteurs suggérés par le jury, dont des universitaires allemands, autrichiens, et suisses. Ses romans traduits en allemand, Quand j’étais petit, j’étais catholique ; Le gardien des âmes ; Vies dérobées ; et ses deux textes bilingues alsacien-français, Ich ben a beesi Frau (Je suis une méchante femme) et Ich wart uf de Theo (En attendant Théo) ont fait la différence.

Une grande fierté s’empare alors de lui, compte tenu des « germanophones récompensés, Heidegger ou Canneti, et des Alsaciens de la trempe d’Albert Schweitzer, André Weckmann, Claude Vigée. J’étais impressionné ». D’après Pierre Kretz, Weckmann et Hebel « se donnent la main » en affirmant qu’« avec la petite langue alsacienne, méprisée, mise de côté, on peut faire de la grande poésie ».

Avocat, puis écrivain

Weckmann, qui aurait eu 100 ans en 2024, l’a inspiré à ses débuts : « J’avais 20 ans en 1970, et à la fac de lettres de Strasbourg, les soirées de poésie dialectale où venait Weckmann étaient pleines à craquer. Était-ce le chant du cygne ou un revival ? » s’interroge-t-il. En tout cas, il crée la troupe La jeune scène alsacienne avec ses amis, et ensemble, ils jouent les trois pièces qu’ils ont écrites entre 1974 et 1981. « Cette aventure m’a donné le goût de l’écriture, et à 50 ans, j’arrête ma carrière d’avocat. Il a fallu que je me débarrasse de la littérature juridique—attendu que le tribunal etc.—pour trouver ma propre voie, ou voix. »

Pour la cérémonie, le défenseur du dialecte fera son discours en alsacien : « C’est un choix de principe. L’alémanique est une des langues de Hebel, et parce que ça m’amuse aussi ! » En attendant la remise de son prix, doté de 20.000€ qu’il compte « partager en termes de bonne bouffe avec les gens qui ont compté », Pierre Kretz prépare une Enquête rhénane du côté de Rodern, son village d’origine, accompagné du chant des oiseaux dans son jardin.


 

L\’info en plus

Johann Peter Hebel est né à Bâle en 1760 et est connu pour ses Alemannische Gedichte. Il a séjourné à Strasbourg, et est mort près de Karlsruhe en 1826. Hausen rend hommage au poète des Lumières tous les 10 mai, jour de sa naissance.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES