jeudi 25 avril 2024
AccueilCulture & LoisirsGastronomieLe plat du jour - Au Bon Coin de Wintzenheim

Le plat du jour – Au Bon Coin de Wintzenheim

Ici, c’est un repaire d’initiés. Vignerons et connaisseurs de l’épicentre du vignoble ont leurs ronds de serviette.

Nous devons faire un aveu : nous n’y sommes pas allés pour le plat du jour, mais plutôt pour le verre du jour et pour cela, il fallait feuilleter l’immense carte des vins. Gilles Haeffelin exploite le restaurant familial avec son frère Thibaud en cuisine. Il en est le responsable de salle, mais aussi le sommelier agissant en polyvalence entre le restaurant et la winstub, plus précisément le bar-tabac-loto du village. Il change de voix et devient lyrique dès qu’il parle de sa cave. 15 000 bouteilles y sommeillent et attendent ceux qui sont prêts, comme nous, à dépenser un peu plus pour bien boire que pour bien manger.

Revenons à notre rubrique. Le plat de ce jour était une darne de saumon dans une sauce au vin avec son ramequin de riz, proposé à 9 €. Avec l’entrée, l’œuf mayonnaise simplissime qui le précède à 10€. Annette a opté pour une escalope de veau à la crème servie avec frites et salade à 16 €. Elle était particulièrement indulgente et me laissait ausculter cette carte en 2 volumes, récompensée en 2018 par la Revue des Vins de France ! À côté des centaines de jolis flacons, Gilles propose aussi quelques vins intéressants au verre, notre grand plaisir du jour.

Pour moi, un magnifique Riesling Clos Sand 2015 de la discrète mais intéressante maison Barmès Buecher. Le vin a déjà 8 ans, mais il est encore en pleine jeunesse. Pour Annette, le choix était Montcalmès 2018, un Languedoc provenant des terrasses du Larzac.
Cette fois, le vin a pratiquement coûté aussi cher que le plat du jour. De ce fait, pour finir notre déjeuner, nous n’avons partagé qu’une seule portion de tarte aux quetsches, issues du verger du restaurant.

Au Bon Coin, 4 Rue du Logelbach à Wintzenheim. 03 89 27 48 04.

par Annette et Bernard Kuentz

Article précédentMatin frisquet
Article suivantColmar – Les paysans ont du cœur
ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES