lundi 24 juin 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarColmar - Le musée du Jouet fait peau neuve

Colmar – Le musée du Jouet fait peau neuve

Une toute nouvelle équipe a pris les commandes du musée entre avril et juin. Ils comptent bien donner un nouveau souffle au lieu pour une meilleure expérience de visite et une meilleure conservation des pièces de collection.

Emmanuelle Lombard, directrice, Lucas Marchel, chargé des publics, et Marion Wendling, chargée des collections, ont été embauchés cette année par l’association MAJEPT (musée animé du jouet et des petits trains) qui gère l’établissement en partenariat avec la mairie de Colmar.

La première mission qu’ils se sont fixée est de réorganiser et améliorer l’expérience de visite. « Pour le moment, nous nous y prenons petit à petit, avec une phase de test », précise Emmanuelle Lombard. C’est ainsi qu’est née l’exposition éphémère « Jouer est un art », qui a pour but de présenter certaines pièces des réserves.

Lucas Marchel, quant à lui, organise régulièrement des visites guidées des collections.

Repenser les vitrines pour une visite plus informative

« Nous travaillons beaucoup sur la scénographie et la signalétique », confie Marion Wendling. L’équipe souhaite remettre l’accent sur le côté historique des jouets, avec des signalétiques en français, anglais et allemand pour pouvoir s’adresser à tout le public visitant le musée. « C’est déjà le cas sur la vitrine Focus, à l’entrée, où nous avons traduit les explications », précise Emmanuelle Lombard.

Cette vitrine est, pour le moment, dédiée aux jouets alsaciens. Elle sera amenée à évoluer au cours de l’année, notamment pour Noël. L’équipe a également sauté sur l’occasion de la sortie du film Barbie pour donner la priorité de rénovation à la vitrine de la célèbre poupée, au premier étage du musée.Elle sera ouverte cette semaine, avec la promesse d’une configuration graphique à la fois artistique et informative.

Préserver les pièces exceptionnelles

Plusieurs pièces du musée vont regagner les réserves, afin de les préserver. « Notre priorité, comme dans tous les musées, est de protéger les pièces », certifie Marion Wendling. La plupart des jouets mécaniques, déjà très abîmés avec le temps, seront enlevés des vitrines. Pour les remplacer, le musée assure la mise en place de vidéos où le visiteur pourra voir le jouet en mouvement. D’autres pièces, comme la toute première Barbie, seront remplacées par des reproductions. Celle de la poupée de 1959 a tout de même été réalisée par Mattel pour ses 35 ans.

L’info en plus

L’exposition éphémère « Jouer est un art : les collections se dévoilent » se prolonge, le musée imagine un maintien jusqu’à fin 2024.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES