jeudi 29 février 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceAlsace - Sonia Mesas est Reine de France

Alsace – Sonia Mesas est Reine de France

Pour Sonia Mesas, originaire de Schiltigheim, le parcours Reine de France a été un sans-faute. Après avoir été élue Reine du Bas-Rhin et d’Alsace, Sonia est allée glaner le titre national. Elle entend bien continuer les différents combats entamés, comme la lutte contre le cancer et celle contre le harcèlement.

Âgée de seulement 29 ans, Sonia est mariée, maman d’un petit garçon et dirige une entreprise de toiture avec son mari. Pour elle, l’aventure au sein du comité Reine de France a commencé en janvier 2022 à Brunstatt, où elle a obtenu le titre départemental, avant d’enchaîner avec la couronne régionale en novembre : « À partir du moment où nous recevons le titre régional, nous sommes évaluées sur l’investissement tout au long de notre année », explique-t-elle. Pendant cette année dite « d’évaluation », Sonia a continué à mener les différents combats entamés auparavant : « J’étais et je suis toujours investie dans le soutien de l’association L’Alsace contre le cancer, et notamment la boxe thérapeutique. J’interviens aussi auprès de l’association Avenir, basée à Mulhouse, spécialisée contre toutes les formes de harcèlement. J’en suis devenue la marraine et j’ai intégré le comité directeur. Au quotidien, je travaille dans le BTP avec mon mari. Ça me paraissait naturel de mettre en avant des femmes qui exercent des métiers dits \ »masculins\ ». Durant mon année de préparation, j’ai participé au rallye du BTP qui s’est déroulé à Strasbourg. »

Sonia Mesas, au milieu, accompagnée de ses Princesses. / ©Dr

Un rêve devenu réalité

Dans les locaux du musée national de l’Automobile de Mulhouse, s’est tenue l’élection nationale. Durant cette soirée, les candidates ont été jugées sur l’intégralité de leur œuvre pendant l’année écoulée.

Sonia Mesas, représentant l’Alsace, s’est retrouvée en finale contre Georgia Montelon, pour la Bourgogne : « Lorsque l’écharpe et la couronne m’ont été remises, je n’y croyais pas. Pour moi, c’est un rêve qui est devenu réalité. C’était un mélange d’émotions. Je n’ai réalisé que j’étais devenue Reine de France que lors de ma première sortie officielle, lorsque j’ai remis un chèque à l’association Un rayon de soleil, basée à Guebwiller ».
Cette élection lui a permis de nouer de bons contacts avec les autres candidates : « Je remercie toutes les personnes qui m’ont accompagnée dans cette aventure. Cette écharpe et cette couronne, c’est la récompense d’un véritable travail d’équipe. C’est une victoire partagée », conclut-elle. Pour les intéressées, les candidatures pour devenir Reine du Bas-Rhin viennent d’ouvrir.


 

L\’info en plus

Le comité Reine de France a été créé il y a cinq ans. Il ne se base sur aucun critère physique pour sélectionner les candidates. Ces dernières peuvent être mamans, mariées, rondes, grandes, percées, tatouées ou handicapées. Seul l’investissement associatif de chacune compte.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES