mardi 25 juin 2024

Maudits paquets !

Chaque année c’est la même chose.

On a choisi avec amour les présents pour chéri(e), mamie et le petit moutard qu’on a tellement envie de gâter. Puis l’optimisme en bannière, on s’est attaqué aux emballages cadeaux, signes de raffinement, qui font pétiller les yeux de ceux que l’on aime. On a sélectionné un papier spécial. Et bien entendu prévu du bolduc, voire, plus chic encore, de vrais rubans, évidemment d’une couleur coordonnée audit papier. On a découpé celui-ci aux dimensions des objets à emballer, en tâchant d’évaluer au mieux la quantité nécessaire. Et systématiquement recommencé trois fois. Tout le rouleau y est passé. On ne s’est pas énervé quand les feuilles se froissaient bêtement au moment le plus délicat.

Malin : on avait préparé plusieurs petits morceaux de scotch

On n’a pas juré comme un charretier quand ces machins de malheur ont traîtreusement collé à la table, sur la moquette, aux doigts, partout sauf à la place souhaitée. On a glissé les rubans sous les paquets, croisé et noué de magnifiques nœuds, ni trop lâches, ni trop serrés. Sans insulter cette cochonnerie de stupidité elle aussi douée d’une volonté propre qui s’entortillait comme bon lui semblait. On a réussi à ne pas hurler à la mort quand les maudites étiquettes joliment calligraphiées se sont mélangées pendant qu’on ne regardait pas… Mais vu l’étendue du désastre, on s’est calmé les nerfs en déchiquetant consciencieusement tous ces épouvantables paquets ratés.

Pour finir, on a fourré les cadeaux dans des vieux tote-bags qu’on offrira en invoquant, la larme à l’œil, l’insoutenable gaspillage de papier occasionné par ces fichues fêtes de fin d’année.

 

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES