samedi 15 juin 2024
AccueilCHRONIQUESLes balades en couleur d'André MullerCueillir les étoiles à l’ombre du Haut-Koenigsbourg

Cueillir les étoiles à l’ombre du Haut-Koenigsbourg

Ce petit jour empli de lumière et de tendresse, je vous emmène clopin-clopant à la découverte d’un endroit insolite. Où tu retrouves cher lecteur, l’âme de ton enfance. Un univers baigné d’arbres : des chênes, des mélèzes, des sapins, des érables, toutes sortes de feuillus qui tournicotent, hululent au gré du vent, à l’ombre du château du Haut-Koenigsbourg. « Alors ce lieu, André Muller, c’est ousque ? »

Raconte-nous ! La magie de ton endroit que tu gardes secret, pour toi ! Tout seul ! Égoïste !

Abwarten und thé trinken !
D’accord, j’y vais. Ce n’est pas très loin de Sélestat ni de Colmar. Un endroit que la magie opère, en immersion totale, en plein cœur des 1000 bouquets d’arbres, les fameux cerisiers de Thannenkirch, vous savez les cerises goûteuses en forme de cœur, rouge vif,
« une délikatesse ». On trouve ce cocon de quiétude dans une chênaie, entre terre et ciel, perché à la canopée d’un majestueux chêne remarquable.

De là, tu peux prendre de la hauteur, tutoyer la Voie lactée, cueillir les étoiles qui poussent dans le ciel, au pied du sommet du Taennchel, culminant à 988 m d’altitude, connu et reconnu pour ses bienfaits telluriques : « explication » ! Le Taennchel, un site magique classé zone de silence, où trônent des rochers truffés de cupules aux formes bizarroïdes.

Quand tu colles ton oreille à certains rochers biscornus, tu perçois le murmure mélodieux des fées, des sorcières qui s’en échappe. Prenez garde ! Ne vous aventurez JAMAIS la nuit dans ce mystérieux massif du Taennchel !!! Les gnomes sévissent toujours !

Les Cabanes essentielles, 8 Melkerhof à Thannenkirch. 03 88 58 61 08. www.les-cabanes-essentielles.fr. / ©dr

Hopla geiss komm, komm Mulllerle ! Yetz getz loss !

Je chausse mes chaussures de rando, avec mon bâton de pèlerin, je chemine d’un pas lent et régulier, en sniffant les senteurs des résineux humides, la fraîcheur de l’air de la montagne, jusqu’au lieu-dit le Melkerhof. « Melkerhof : en frenchy = la cour d’une ferme où l’on trait les vaches. » Au loin, j’aperçois les trois cabanes enchantées, chapeautées de bardeaux fendus en châtaignier, accolées aux arbres, fixées sur pilotis. Les cabanes sont reliées par un pont de singe en bois. C’est près de ce pont suspendu que j’ai rencontré le boss J-C.Uhl ; belle allure, bonne tête, cheveux hirsutes parsemés d’argent, aux joues roses truffées de sourires.

Jean Claude et Caroll, les amoureux de la vie. / ©dr

– Bonjour, Jean-Claude, comment tu gazouilles dans ton monde ?

– Salut André le baroudeur, merci d’être monté jusqu’au sommet du Melkerhof. Ben regarde autour de toi, tu as un panorama à couper le souffle.

– Waouh de toute beauté ! On voit la ligne bleue des Vosges, le château enrubanné de brume, la nature y est maagiique !

– Zyeute un peu André, ici t’as pas besoin de télévision, tu as devant tes yeux toutes les chaînes des Vosges en cinémascope.

– Tu me présentes tes trois cabanes de lutins, Jean-Claude ?

– Chaque cabane a son petit nom : Écureuil, Hérisson, Nid d’oiseaux. L’intérieur est douillet, farci de cocooning de plumes… Tu sais, il faut de temps à autre se débrancher, se connecter avec la nature pour mieux ressentir son dedans de soi…

– Jean-Claude, tu travailles avec ta chérie Caroll, elle fait des soins, des massages, vous êtes branchés ?

– Caroll sans E avec deux LL—ailes—pour mieux s’envoler dans les airs… Son prénom est d’origine anglaise. Oui, nous avons une belle vie là-haut, sur notre montagne, nous sommes heureux, on regarde toujours positivement dans la même direction.

– Oh que c’est beau l’Amour ! Vous avez beaucoup de chance tous les deux de vivre sous les étoiles du Melkerhof, vous avez le mot de la fin les amoureux de la nature !

– Un grand merci cher André d’être viendu jusqu’à nous… Nous étions très heureux de papoter avec toi, mais nous sommes aussi très heureux de retrouver la quiétude de notre environnement naturel.

À bientôt chers lecteurs, pour de nouvelles aventures, dans un petit coin de paradis d’Alsace.

André Muller
ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES