mardi 18 juin 2024
AccueilÀ la uneColmar - Sébastien Simler, un paysagiste à deux roues

Colmar – Sébastien Simler, un paysagiste à deux roues

Après 20 ans dans un bureau d’études, Sébastien Simler a décidé de se lancer à son compte en créant sa propre entreprise : Jardin Nature. Sur son vélo équipé, il sillonne tous les jours l’agglomération colmarienne pour concevoir, créer, entretenir et optimiser des espaces verts.

La carrière de Sébastien a débuté en 2000, année durant laquelle le Colmarien a intégré un bureau d’études spécialisé dans la création de routes et d’infrastructures diverses :
« Sans aucune sensibilité paysagère, l’entreprise cherchait à développer cet aspect, explique Sébastien Simler. En l’intégrant, j’ai commencé à développer des aménagements paysagers pour ses constructions. C’était très intéressant, j’ai beaucoup appris ». Cependant, il lui était très difficile de mettre en phase sa manière de faire son métier et la défense de certaines de ses valeurs, comme l’écoresponsabilité : « J’étais beaucoup sur la route et ça ne me convenait pas ».

Ayant la volonté de retrouver l’extralocal, créer sa propre structure lui paraissait être l’option idéale. En 2021, Sébastien a fondé Jardin Nature, entreprise pour laquelle il est devenu un jardinier-paysagiste se déplaçant à vélo, en toute écoresponsabilité, dans toute sa ville et sa proche agglomération : « Mon objectif était de créer une société qui permette de voyager léger, pour des objectifs de sobriété énergétique ». Dans ce contexte, l’utilisation d’un vélo s’est imposée presque naturellement.

Une démarche respectueuse de l’environnement

Au quotidien, le paysagiste à vélo privilégie des endroits accessibles via des infrastructures cyclables de qualité. Son chiffre d’affaires se répartit principalement entre les particuliers et les copropriétés : « Je ne fais pas de nettoyage, signale Sébastien. J’accompagne le développement des espaces verts pour que la nature y trouve sa place. Je pratique notamment la tonte tardive, pour que la végétation et les graines dormantes puissent sortir de terre ». Si certains n’ont aucune sensibilité pour ces aspects, Sébastien reconnaît que la plupart de ses clients y accordent une certaine importance. Sur un chantier, le paysagiste colmarien essaie toujours de valoriser ce qui existe déjà.

Et pour le futur, « Si je devais être amené à renforcer l’équipe, ce serait plutôt dans une optique de transmission de savoir ou de valeurs », conclut Sébastien Simler.

Le chiffre : 9

C’est le nombre de communes où Sébastien intervient : Colmar, Ingersheim, Turckheim, Wintzenheim, Wettolsheim, Eguisheim, Horbourg-Wihr, Andolsheim et Sundhoffen.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES