jeudi 29 février 2024
AccueilLES ACTUSAutour de RibeauvilléThannenkirch - Apprendre à cuisiner bio et végétarien

Thannenkirch – Apprendre à cuisiner bio et végétarien

Christine Véniel, ancienne enseignante, a changé de vie et créé BioTine en 2017. Elle y enseigne la cuisine bio-végétarienne lors d’ateliers culinaires ouverts à tous.

Lorsqu’elle a voulu se reconvertir, Christine Véniel s’est tournée vers la cuisine : « J’ai toujours aimé cuisiner et j’avais envie de transmettre cet amour de l’alimentation saine », confie-t-elle. Ses ateliers culinaires ont pour vocation d’accompagner les personnes qui veulent avoir une alimentation plus durable, réduire leur consommation de viande et trouver des alternatives. Le jour de notre reportage, la cuisine tournait autour des légumineuses, avec la lentille corail au cœur de toutes les recettes. Laurence, Nadine, Luc, Béatrice, Fabienne, Nicole, Rachel et Magali ont passé leur samedi après-midi à concocter des petits plats : tartinades de la mer, velouté de saison, salade de carottes, pomme et curry, galettes de riz à l’orange, pâte à tartiner, muffins et gâteau aux lentilles, à l’orange et aux carottes. Cet atelier fait partie d’un cursus : « C’est un cycle de formation qui permet d’acquérir les bases de la cuisine bio-végétarienne », explique Christine Véniel.

Les réalisations du jour. / ©asf

« La cuisine crée du lien et du partage »

Une fois les recettes présentées, les apprentis cuisiniers ont relevé les manches et ont mis la main à la pâte pendant trois heures de préparation gourmande : « C’est le troisième cours et certains sont des habitués. Ils sont ici comme à la maison, la cuisine créée du lien et du partage », se réjouit l’enseignante.

Christine Véniel propose toutes sortes d’ateliers : légumineuses, ail des ours, menu de fêtes, menus d’automne, pâtisserie, bredalas, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies. À la fin, les participants ont pu se partager et déguster leurs préparations.
Nadine et Luc sont venus de Nancy pour suivre ce cursus : « Nous sommes en train de devenir végétariens et nous voulions découvrir de nouvelles recettes », confie Nadine.

Laurence, d’Ensisheim, était accompagnée de sa mère. De passage pendant une randonnée, elle avait pris un petit-déjeuner au fournil : « J’avais goûté la pâte à tartiner et je voulais absolument apprendre à la faire », dit-elle. C’est aussi ça l’esprit BioTine : des découvertes et des rencontres.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES