vendredi 24 mai 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceBergheim - Ode portugaise

Bergheim – Ode portugaise

Dans un cadre intimiste et chaleureux, guitares et chants célèbrent à l’unisson la saudade, poésie du fado. Et pour savourer pleinement ce moment, la gastronomie portugaise s’entremêle volontiers à cet art vivant.

Il flotte comme un air mélancolique dans la zone industrielle du Muehlbach.
C’est l’effet O’Fado, une maison singulière qui reprend tous les codes des tavernes lisboètes.

Ici, on exprime cette âme portugaise, ce phénomène culturel capable d’envoûter chaque oreille attentive : le Fado. « J’ai découvert cette musique, classée au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, lors de mon service militaire à Lisbonne dans les années 80. À l’époque, j’étais un jeune marin qui se faisait parfois rattraper par les craintes de la mer. Le Fado a été un refuge apaisant. Et je ne l’ai plus jamais quitté », nous raconte Manuel Sanches, propriétaire des lieux.

Mais avant de se lancer dans une telle aventure, cet artiste a chanté le Fado dans de hauts lieux culturels, comme le Casino de Bâle, accompagné de Gabriel Grasser et Michel Dupont, deux amis musiciens.

En 2013, leur trio Luso Melodias sort son tout premier album « Le fado en partage » qui est, à leur image, cosmopolite et résolument moderne. Et après avoir enchaîné les concerts, Manuel Sanches se met à rêver d’un lieu authentique, où l’on pourrait se poser et déguster des spécialités portugaises au rythme du Fado.

Il lance le concept fin 2017 et accueille, deux fois par mois, des clients et des musiciens venus de près ou de très loin (comme de Belgique !). Parmi les professionnels : Carla Cortez et Cristina Madeira, deux Fadista très connues à Porto et Lisbonne, notamment dans le Club de Fado en plein cœur d’Alfama.

Une autre pointure du Fado et habitué de la maison : Carlos Gonçalves, guitariste et compositeur d’Amália Rodrigues, certainement la plus grande voix du Fado.
Ce dernier fut le professeur de Philippe de Sousa, guitariste attiré de l’espace O’Fado.
Autant de talents pour faire voyager le cœur des clients… ainsi que leurs papilles ! « Avec mon épouse, nous préparons tout maison et servons les plats entre chaque chant. Nous proposons également des vins portugais pour que la soirée soit une véritable découverte », explique le maître d’orchestre de l’Espace O’Fado.

48€ la formule dîner-concert : www.ofado.fr

Salomé Dollinger


 

L’info en plus

La chaleur du son
Pour exprimer le Fado, pas question d’avoir un micro ! Sorti du tréfonds de l’âme, il se veut tantôt vibrant, tantôt chuchotant, avec une certaine proximité vis-à-vis de l’auditoire. En réponse au chant, la guitare portugaise fait s’envoler des notes aiguës tandis que la guitare Viola rythme le tout avec ses basses marquées.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES