vendredi 24 mai 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarIngersheim - Fonné, un savoir-faire familial d’exception

Ingersheim – Fonné, un savoir-faire familial d’exception

Fonné, c’est plus de 70 ans d’expérience dans la vente, l’installation et la réparation d’électroménagers. Les décennies ont passé, le savoir-faire familial est resté intact, et le magasin a gardé son cachet d’antan. Dans le secteur, Fonné est une véritable institution.

L’histoire de l’entreprise a commencé après la Seconde Guerre mondiale. En pleine reconstruction, Romain Fonné, un habitant du village provisoire d’Ingersheim, a décidé de lancer son activité : « Il n’avait qu’un vélo pour se déplacer, un rouleau de fil électrique et quelques outils », raconte sa fille Karine, investie dans l’affaire familiale depuis plus de 40 ans. Les premières années, Romain et sa femme, Marie-Louise, réparaient des appareils radio, mais vendaient et installaient aussi des appareillages électriques. Durant les Trente Glorieuses, la gamme s’est étoffée avec des radios de nouvelle génération, des réfrigérateurs, des luminaires, des télévisions, des lave-linge et même des chauffe-eau. En 1968, le magasin s’est installé au 20 route de Colmar, à l’emplacement actuel. Karine a toujours baigné dans l’affaire familiale : « Nous habitions juste au-dessus. Ma première tâche au sein du magasin, c’était de coller des étiquettes derrière les appareils que nous vendions. À cette époque, elles n’étaient pas encore collantes, il fallait les mouiller à l’aide d’une éponge. C’était à la fin des années 70 », se souvient celle qui a repris la direction de la société avec son frère en 1991.

Un savoir-faire familial

La connaissance des produits, le savoir-faire et le contact humain leur a permis de traverser les décennies : « Certains clients ne se retrouvent pas dans les grandes surfaces. Ils préfèrent venir chez nous pour aller à l’essentiel, être conseillés et accompagnés de A à Z, de l’achat à la mise en marche, en passant par la pose ». Au quotidien, une dizaine de salariés sont aux petits soins pour les clients, répartis de Saverne à Belfort, et même à l’étranger. En 2022, Anaïs, la fille de Karine, a repris le flambeau : « Frédéric, mon cousin, y travaille déjà depuis une vingtaine d’années, mais j’ai décidé de le rejoindre pour remplacer ma mère, proche de la retraite, et pour assurer une continuité à l’entreprise », explique-t-elle. Ainsi, Anaïs reste encore épaulée par sa mère, qui n’hésite pas à lui transmettre toutes les ficelles du métier et toute l’expérience nécessaire.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES