jeudi 29 février 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarAmmerschwihr - Se souvenir de l’Enfer

Ammerschwihr – Se souvenir de l’Enfer

La maison vinicole Kuehn fait la part belle à son passé et son histoire qui s’écrit depuis 1675. Avec l’arrivée de sa nouvelle direction, elle a souhaité repenser son image de marque et remettre en avant son patrimoine : les « Caves de l’Enfer ».

Fondée en 1675, la Maison Kuehn abrite, sous ses pieds, les « Caves de l’Enfer », creusées à plus de sept mètres sous terre. Elles accueillent encore 45 foudres en bois de toutes tailles, le plus ancien datant de 1852. Bien que ce dernier ne soit plus en service, la plupart des foudres utilisés pour la vinification et l’élevage des cépages datent de la fin du XIXe siècle. Outre son patrimoine vinicole, les Caves de l’Enfer sont étroitement liées à l’histoire alsacienne, elles ont abrité des civils lors des bombardements de décembre 1944 : « Le caveau d’origine, le plus profond, a servi de refuge naturel pour une partie de la population du village, mais également pour les peintures et les statues de l’église Saint-Martin », raconte Francis Klée, œnologue de la Maison Kuehn depuis plus de 40 ans.

Une nouvelle identité de marque

Derrière cette histoire, la direction a voulu retenir la bienveillance dont a fait preuve la famille Kuehn à l’égard des citoyens : « Finalement, c’est une belle histoire puisqu’ils ont tous pu ressortir vivants des Caves de l’Enfer », souligne Sabrina Marino, responsable marketing et communication de la Maison Kuehn. « Nous sommes des passeurs d’histoire et cette histoire nous permet de garder l’identité du lieu. C’est notre héritage, l’héritage de l’Alsace et nous avons envie de le transmettre aux visiteurs », ajoute-t-elle. Cette démarche s’inscrit dans la stratégie marketing et le développement d’une structure de gammes avec « Caves de l’Enfer », les cuvées « Saint-Hubert » ou encore le Crémant « 1675». En découle aussi la volonté de la Maison de développer l’œnotourisme dans ces lieux : « Nous avons envie que les gens viennent voir et comprendre l’histoire des lieux et qu’en dégustant notre vin ils aient le sentiment de déguster une part de l’histoire alsacienne », conclut Sabrina Marino. La direction préservera le patrimoine de ces caves, certaines des dernières voûtées d’Alsace, restées dans leur jus depuis le XVIIe siècle.

L’info en plus

La Maison Kuehn a donné naissance à une cuvée de pinot noir « Saint-Hubert », issue de sélections parcellaires sur des terroirs calcaires, forte de caractère. Elle sera commercialisée dès le début de l’année.

 

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES