mardi 18 juin 2024
AccueilÀ la uneColmar - Valentin et Alain sont prêts à tracer la route

Colmar – Valentin et Alain sont prêts à tracer la route

Valentin Guthleben, installé à Colmar, et Alain Steiner, originaire de Diedendorf près de Sarre-Union, sont deux amis de longue date. Ils ont décidé de faire équipe pour participer au 4L Trophy, le célèbre raid automobile solidaire. Top départ le 15 février !

L’amitié des deux coéquipiers est née au lycée Le Corbusier, à Strasbourg, alors qu’ils partageaient la même chambre à l’internat : « Nous sommes vite devenus amis et nous avons continué à nous fréquenter après le lycée », explique Valentin, aujourd’hui à la tête de sa propre société d’informatique. « Nous avons toujours été passionnés de rallyes et de sports automobiles, mais nous adorons par-dessus tout partir à l’aventure, sans savoir où nous allons dormir », ajoute-t-il. Alain Steiner, qui travaille pour la société allemande AMR, est devenu papa, ce qui réduit fortement les possibilités de partir à l’aventure à l’improviste comme ils aiment tant le faire :

« Avant de devenir de vrais adultes, nous avions à cœur de nous lancer dans un projet de voyage, de rallye, comme pour fermer la porte de notre jeunesse. Le 4L Trophy nous paraissait être la course la plus accessible. De plus, c’est un concept qui nous correspond bien. Le soir, il faudra trouver un endroit où dormir, camper, vivre à la dure… Tout ce qu’on aime ! ». Les deux amis se sont lancés et ont créé l’association Bretz-l-ie, « un clin d’œil à la région et au nom du fils d’Alain, Elie ».

Un investissement corps et âme

Dès la création de l’association, Valentin et Alain ont monté un dossier de présentation, puis ils se sont mis à la recherche de sponsors pour financer cette expérience : « Nous en avons une vingtaine, dont AMR, le Coffre aux voyages, Taxi Sandra, le Crédit Mutuel, Air Altitude ou encore l’imprimeur Moser. Ils nous apportent une aide financière et matérielle indispensable ».

En parallèle, les garçons ont dû dégoter une 4L, la réviser et la préparer pour la course : « Tout nous a pris plus de temps que prévu. Nous devons être organisés au quotidien ».

Quelques détails doivent encore être réglés avant le grand départ le 15 février, où ils commenceront par relier l’Alsace à Biarritz, avant de traverser toute l’Espagne pour enfin gagner le Maroc, où le gros du raid se déroulera : 

« Nous nous absenterons presque un mois. C’est un sacré challenge de prévoir un tel périple avec des emplois aussi prenants, mais nous ne reculerons devant rien », conclut Valentin. 

 

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES