vendredi 24 mai 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarColmar - Les JO montent sur scène

Colmar – Les JO montent sur scène

Encrages revient avec son 4ème spectacle « Trois-Rivières ». Sous la houlette de l'auteur et metteur en scène Thierry Simon et du comédien Achille Aplincourt, les acteurs amateurs ont dessiné une fiction teintée de joie, inspirée des Jeux Olympiques. Rencontre.

Thierry, comment vous êtes-vous approprié le thème de ce projet ?

Thierry Simon : On avait envie de créer une fiction nouvelle en lien avec les Jeux Olympiques d’hiver, qui auront lieu à Colmar en 2034. Je suis passionné de sport et j’ai beaucoup d’affection pour les groupes de supporters, qui investissent du temps et de l’argent pour accompagner leurs « dieux du stade ». Je voulais qu’il y ait, en ligne de fond, un groupe improbable de supporters…

Achille, c’est votre première mise en scène ?

Achille Aplincourt : Oui. J’ai fait une école de théâtre à Paris où j’ai assimilé de nombreux exercices que j’ai redéployés ici : de l’impro, des propositions théâtrales, mais aussi de la danse, des choses plus chorégraphiées. L’idée, c’était que chaque comédien explore plusieurs propositions.

Comment vous êtes-vous réparti le travail ?

Thierry Simon : On a un goût partagé pour la comédie, car le rire est le meilleur ami de l’intelligence. Achille proposait des exercices d’improvisation et moi, à partir de ça, j’écrivais des scènes.

Achille Aplincourt : On était des chercheurs de répliques à chaque impro ! Le but était de créer dans la joie, donc naturellement, il y avait des choses amusantes qui ressortaient. On travaillait main dans la main scène après scène. C’était super !

Votre pièce s’adresse-t-elle uniquement aux sportifs et aux fans des JO ?

Achille Aplincourt : Non. Sont les bienvenus tous ceux qui veulent passer un bon moment et se laisser embarquer par la joyeuse troupe !

Thierry Simon : Nous cherchons à parler à tout le monde. Par exemple, à travers deux monologues écrits par les participants, que je n’ai d’ailleurs presque pas retouché, nous rendons hommage aux athlètes du quotidien. Ceux qui courent du matin au soir, qui travaillent, font les courses puis la cuisine et lancent une machine à 2 heures du matin, car l’enfant doit pouvoir se mettre quelque chose sur le dos le lendemain… Ceux qui parfois chuchotent tout bas : « elle est où ma médaille à moi ? ».

Vendredi 10 mai à 20h et samedi 11 mai à 18h.
Gratuit sur réservation.
Billetterie : 03 89 24 31 78

Salomé Dollinger

L’info en plus

De 14 à 68 ans : Cette pratique théâtrale amateur réunit sur scène un groupe hétéroclite. Mais tous partagent une certaine soif de curiosité et cette envie d’expérimenter des choses ensemble.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES