jeudi 25 avril 2024
AccueilLES ACTUSAilleurs en AlsaceHartmannswiller - Vincent Schneider, l’humain dans le paysage

Hartmannswiller – Vincent Schneider, l’humain dans le paysage

Après plus de 15 ans de carrière dans le tourisme, le photographe Vincent Schneider passe définitivement derrière l’objectif pour en faire son métier. Ce grand passionné de paysage réalise aussi des portraits.

Votre photo de l’ex-miss France Laetitia Bléger a fait la une du premier numéro de Maxi Flash, c’était autant un plaisir pour vous que pour nous ?

C’est ce qui nous fait vivre et nous motive quand on est photographe. Je ne prends pas des photos pour qu’elles restent sur mon ordi, c’est une fierté de les voir imprimées sur de vrais objets, comme un journal, un livre ou même un sac et une collection de timbres, ça m’est déjà arrivé. J’ai commencé par de la photo de paysages, mais maintenant je m’intéresse aux gens, à leur passion. Cette photo de Laetitia Bléger rassemblait les deux : il y avait la sienne et la mienne, je me suis fait plaisir.

On sent toujours la patte du photographe de paysage, c’est un thème que vous traitez encore ?

J’ai gardé cette façon de travailler, dans ma recherche de lignes graphiques et de lumière que je favorise forcément naturelle. Je tiens à trouver celle qui ressemble le plus à la réalité, ce qui n’est pas toujours facile en intérieur. J’aime donner une ambiance avec des jeux d’ombres et de lumières : j’utilise parfois des bougies, des lanternes. J’apprécie beaucoup la période des marchés de Noël, c’est un vrai challenge.

La fameuse photo du Frankenthal qui a lancé la carrière de Vincent Schneider. / ©Vincent Schneider
Vous aimez vous mettre au défi ?

Je pense que tout le monde aime se défier dans le domaine qu’il aime. On voit quelque chose qui nous plaît, on a envie de le reproduire, on cherche comment et on le fait. C’est aussi ça la boucle de la créativité. Je me lève souvent tôt pour prendre des photos, pour trouver le bon moment, la bonne lumière, ça peut aussi être au coucher du soleil. J’ai envie que mes images ressemblent à de vrais moments qu’on aurait pu voir par hasard, en passant par-là.


 

Pour la petite histoire

La photo qui a lancé sa carrière a été prise par hasard. Vincent Schneider jouait les figurants dans une vidéo tournée au sommet des Vosges et, ce matin-là, la brume récalcitrante d’un temps pluvieux de la veille semblait tomber en cascade sur le Frankenthal, juste à côté d’un troupeau de chamois. Par chance, il avait emporté son appareil. Il a pris la photo, l’a envoyée pour un concours et a fait une double page dans la presse nationale.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES