dimanche 19 mai 2024
AccueilLES ACTUSAutour de ColmarColmar - Le musée Hansi expose les œuvres de Caroline Faindt

Colmar – Le musée Hansi expose les œuvres de Caroline Faindt

Jusqu’au 31 octobre, l’Oncle Hansi ouvre les portes de son univers et laisse un peu de place à une autre artiste alsacienne. Caroline Faindt, aujourd’hui parisienne, est revenue aux sources pour exposer certaines de ses œuvres.

Votre exposition est une première pour le musée Hansi, que pouvons-nous y retrouver ?

C’est la première fois qu’un autre artiste que Jean-Jacques Waltz, Hansi, est exposé. Nous avons dû décrocher des toiles et revoir la scénographie. J’y expose 70 œuvres : des grandes et des petites toiles qui ressemblent à des bouquets de fleurs, mais qui sont, pour moi, des foules de personnes qui se rassemblent et célèbrent la vie ensemble. Pour rester dans le thème du musée, j’ai aussi créé des globes dédiés à l’Alsace.

Pourquoi des globes ? D’où vous est venue cette idée ?

Je les fais déjà depuis quelque temps. J’avais envie de travailler sur du volume.
Quand j’étais enfant, j’avais une mappemonde lumineuse sur ma table de chevet. Tous les soirs, je mettais mon doigt au hasard dessus et je m’inventais des histoires à cet endroit.
C’était un moyen de m’évader, de rêver avant de dormir. J’ai décidé de faire des globes pour réinventer des mondes meilleurs, c’est une ode à mon enfance.

Caroline Faindt. / ©Documents remis
Votre enfance, que vous avez d’ailleurs passée en Alsace ?

Ma famille paternelle est d’origine alsacienne et j’ai grandi dans le nord de l’Alsace, ma mère y vit toujours. Je suis partie depuis une quinzaine d’années, mais j’avais très envie de revenir dans la région. Ma première exposition s’était tenue à Strasbourg, en 2006, mais je n’avais plus eu d’opportunités. Je suis très contente de revenir sur mes terres, surtout dans une ville comme Colmar et dans un lieu aussi emblématique.

Comment est née votre envie de faire de la peinture ?

J’ai très tôt eu l’envie de m’exprimer artistiquement, j’ai essayé plein de choses qui m’ont vite lassée.En 2004, je suis allée au salon ST-ART à Strasbourg, le salon d’art contemporain. J’y ai découvert le travail d’une artiste peintre qui m’a absolument bouleversée. J’ai eu une révélation et je me suis mise à peindre, je n’ai plus jamais arrêté. La peinture a été la clé de mon épanouissement, mon ouverture vers un nouveau monde.
J’inclus d’ailleurs une clé dans chacune de mes toiles pour transmettre cette idée.


 

L’info en plus

Le musée Hansi, 28 rue des Têtes, est ouvert du lundi au dimanche, de 10h à 18h. Exceptionnellement, l’entrée est gratuite pour la durée de l’exposition.

ARTICLES SIMILAIRES

LES PLUS POPULAIRES